{
Chapitre 9

CHAPITRE IX. D’un autre défaut à éviter pour bien juger de ce qui nous est utile.

Un autre défaut contre lequel nous devons tenir notre intelligence en garde, c’est la curiosité. Ce vice, en remplissant notre esprit d’une multitude de pensées vaines ou coupables le rend complètement impropre aux connaissances que réclament la mortification de nos passions et notre avancement spirituel.

Soyez donc tout à fait mort aux choses de la terre ; ne recherchez point celles qui ne sont pas nécessaires, fussent-elles permises. Restreignez le plus possible les limites dans lesquelles se meut votre entendement ; prenez plaisir à le rendre insensé aux yeux des hommes.

Que les affaires du siècle, que les révolutions, grandes ou petites, dont le monde est le théâtre, soient pour vous comme si elles n’étaient pas ; et si ces vanités veulent s’introduire dans votre esprit, fermez-leur le passage et chassez-les loin de vous. Soyez sobre et humble, même en ce qui regarde la connaissance des choses célestes, ne voulant savoir que Jésus crucifié, sa vie, sa mort, et ce qu’il demande de vous.

Tout le reste, éloignez-le de votre pensée et vous serez singulièrement agréable à Dieu, qui regarde comme ses enfants bien-aimés ceux qui se contentent de lui demander les grâces nécessaires pour aimer sa bonté infinie et accomplir sa sainte volonté. Toute autre demande, toute autre recherche n’est qu’amour-propre, orgueil et piège du démon.

En suivant ces conseils, vous échapperez aux embûches que l’antique serpent tend sous les pas des personnes qui s’adonnent aux exercices de la vie spirituelle. Voyant leur volonté affermie dans le bien, il s’attaque à leur entendement, afin que devenu maître de l’un, il parvienne à s’emparer de l’autre.

Pour arriver à son but, il leur inspire des pensées sublimes, vives et curieuses, surtout si ce sont des esprits subtils, élevés et enclins à l’orgueil. Trompés par les charmes qu’ils trouvent à ces vains raisonnements et par la persuasion qu’ils ont de jouir de la présence de Dieu, ils oublient de purifier leur cœur et de s’appliquer à se connaître eux-mêmes et à mortifier leurs passions.

Pris de la sorte aux pièges de l’orgueil, ils se font une idole de leur intelligence. Ils en viennent peu à peu, et sans s’en apercevoir, à se persuader qu’ils n’ont besoin des conseils et de la conduite de personne, habitués qu’ils sont d’avoir, en toute rencontre, recours à l’idole de leur propre jugement. C’est là une maladie grave et fort difficile à guérir.

L’orgueil de l’entendement présente bien plus de dangers que l’orgueil de la volonté. Ce dernier orgueil, en effet, étant connu de l’intelligence, se guérira sans trop de difficulté, le jour où nous nous déciderons à obéir à nos supérieurs.

  • Mais celui qui a la conviction que son sentiment est préférable à celui des autres, par qui et comment pourra-t-il être guéri ?
  • Comment se soumettre au jugement d’autrui, quand on le trouve moins bon que le sien propre ?
  • Si l’entendement qui est l’œil de l’âme et à qui seul il est donné de découvrir et de panser la plaie de la volonté orgueilleuse, si l’entendement, dis-je, est mal disposé, s’il est aveugle et rempli du même orgueil, qui est-ce qui pourra le guérir ?
  • Si la lumière devient ténèbres, si la règle se trompe, comment le reste ira-t-il ?

Opposez-vous donc de bonne heure à cet orgueil si funeste, et n’attendez pas qu’il ait pénétré jusqu’à la moelle de vos os. Émoussez la pointe de votre esprit ; aimez à soumettre votre opinion à celle d’autrui ; devenez fou pour l’amour de Dieu, et vous serez plus sage que Salomon.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Commentez cet article !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :